CROSS.jpg

Nous avons la profonde tristesse de vous faire part du décès de

Monsieur le Curé

Paul Schoonbroodt

(1933~2012)

 

Virgo Maria

Reine du clergé

et

Reine de France

Priez pour lui

Requiescat in Pace

 

 

Le curé de la paroisse du Sacré-Cœur à Steffeshausen, prêtre traditionaliste fidèle depuis 54 ans aux engagements de son ordination, est mort à l’âge de 79 ans à l’hôpital de Saint-Vith.

L’abbé Paul Schoonbroodt dans son église de SteffeshausenPaul Schoonbroodt, victime fin avril d’un accident de la circulation près de Schweinfurt en Bavière, fut grièvement blessé.

Il était sur le chemin de la maison depuis la République tchèque, quand sa voiture s’est écrasée, pour une cause inconnue encore, sur une autre voiture. Le prêtre se rendait régulièrement en République tchèque en vue de servir une paroisse.

Après l’accident, ce prêtre de 79 ans a été admis dans un hôpital de Schweinfurt ; plus tard, il a été transféré à l’hôpital de Saint-Vith. Il y mourut dans la nuit de samedi 26 mai des séquelles de ses blessures. Après avoir été opéré de la plèvre jeudi 24 mai, il s’avéra qu’une seconde opération de la vésicule était indispensable. Il put se confesser en toute lucidité et recevoir le sacrement d’extrême-onction entre ces deux opérations. Il devait mourir d’une hémorragie interne dans cette seconde opération.

Né à Eupen, Paul Schoonbroodt a été ordonné prêtre en 1958. En 1970, il devint curé de Steffeshausen. Quand il lui a été demandé par le diocèse de Liège, de célébrer la nouvelle liturgie, il a refusé. Il est alors entré en contact avec Mgr Lefebvre et la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X.

En 1988, Paul Schoonbroodt a été “excommunié”[1]. Sur la périphérie de Steffeshausen il a fondé, avec des dons venant de toute l’Europe, l’église du Sacré-Cœur, où il continuait de célébrer la liturgie dans le rite traditionnel.

L’ecclésiastique est exposé dans sa maison de Steffeshausen.
Les funérailles de Monsieur le curé Paul Schoonbroodt auront lieu jeudi 31 mai à 10 heures, suivies de l’enterrement au cimetière local.

Info BRF : http://brf.be/nachrichten/regional/397176/

 

* * *

 

Nous signalons à nos lecteurs que Monsieur le curé Schoonbroodt aura été trahi bien avant son décès  par “ses proches” qui avaient la mainmise sur l’association dont dépendait sa chapelle !

En effet, dès son accident fin avril et dans le mépris le plus total des convictions de Mr Le Curé Schoonbroodt, les membres de son association ont fait appel à un prêtre una cum qui officie désormais dans sa chapelle de Steffeshausen. Ce lieu de messe ne peut donc plus être référencé dans les annuaires non una cum !

La “messe” de funérailles devrait être dite ce jeudi 31 mai par le frère[2] de M. le curé Schoonbroodt, “biritualiste” diocésain avec le nouveau desservant de sa chapelle ; évidemment en una cum Benoît XVI-Ratzinger !

 



[1] Par l’église Conciliaire qui n’est pas l’Église catholique !

[2] L’abbé Jean Schoonbroodt, un prêtre à soutane et barrette, est une figure bien connue dans le diocèse. D’une famille de musiciens renommés, il a uni autour de lui tout un milieu grégorianiste qui rayonne à son tour dans les milieux des conservatoires de la région. Apostolat par l’art. Biritualiste, l’abbé Schoonbroodt est chapelain du sanctuaire marial de Banneux www.banneux-nd.be (où il use généralement des nouveaux livres liturgiques).

Source : http://www.paixliturgique.com/aff_lettre.asp?LET_N_ID=38