CES MUSULMANS QUI MANIFESTENT AVEC LA FSSPX

Les récentes manifestations organisées par Civitas ont mis à jour une autre facette des réseaux occultes qu’entretiennent la FSSPX et ses satellites. Usant de nombreux moyens de désinformation et de manipulation de l’opinion sur lesquels nous reviendrons ultérieurement (slogans racoleurs, matraquage continu, propagande mensongère, nombre de manifestants multiplié de 2 à 6 fois par rapport aux chiffres réels, utilisation d’un vocabulaire porteur de mythes, etc…), la FSSPX a fait preuve ces derniers mois d’un activisme répugnant mais aussi d’un œcuménisme à faire pâlir les plus conciliaires !

   

A gauche, un compagnonnage singulier : un abbé de la FSSPX, l’abbé Ludovic Girod (prieur de Reims) lisant son bréviaire aux côtés d’une jeune fille musulmane égrainant son tasbih (« chapelet » musulman) !
A droite : un bandeau au slogan très… œcuménique distribué par Civitas sur lequel on pouvait lire :
Respectez Moïse, Jésus et Mahomet ! (sic !)

Notre Seigneur mis sur le même plan que Mahomet par la FSSPX !!

Nous publions ici des photos révélant le double-jeu de la FSSPX et ses collusions avec l’ennemi
que La Porte Latine et DICI se sont bien gardés de diffuser !

A gauche : le 29 octobre à Paris, des musulmans exhibant un des bandeaux confectionnés par Civitas.
Au centre, en tête du cortège de la manifestation de Villeneuve d’Ascq le 29 novembre, une musulmane brandissant son tasbih au niveau de la croix portée par un fidèle de la FSSPX.
A droite : une jeune catholique réclamant le même respect pour Moïse, Jésus et… Mahomet !

Au milieu de plusieurs slogans au vocabulaire inspiré de celui des loges maçonniques (voir infra),
une autre revendication très œcuménique destinée à courtiser les musulmans réclamait donc le respect aussi pour Mahomet !

Après un tel œcuménisme, la FSSPX semble pouvoir être intégrée dans l’église conciliaire sans problème. Il ne devrait plus être nécessaire pour elle de signer un quelconque « préambule doctrinal » ou alors seulement un « préambule » réduit à des proportions congrues et suffisamment ambigües pour contenter et tromper tout le monde ! Les gages développés ces derniers mois par la FSSPX devraient, en effet, suffire au Vatican pour lui accorder un statut en or dans le Panthéon des religions de l’église conciliaire, laquelle, dépourvue d’évêques catholiques valides, est aujourd’hui quasiment dénuée du Sacerdoce catholique sacramentellement valide (cf. www.rore-sanctifica.org). Les navettes du fameux « préambule » entre Menzingen et le Vatican ne servant qu’à donner l’illusion d’une opposition réciproque.

Mgrs Tissier et de Galarreta peuvent alors toujours tergiverser bien mollement en laissant croire aux naïfs qu’ils vont peut-être former une résistance à Mgr Fellay. Si aucun d’eux ne veut se décider à changer la ligne doctrinale de la FSSPX (qui est la réelle cause de l’impasse où se trouve aujourd’hui la FSSPX et qui a rendu possible les compromissions dans lesquelles elle s’est fourvoyée) en admettant enfin l’imposture de la secte conciliaire et de ses chefs, il est préférable qu’ils continuent à se soumettre et à se rendre complice de Mgr Fellay comme ils l’ont fait jusqu’à maintenant au lieu de donner des illusions et de faux espoirs aux fidèles qui refusent le ralliement !

Dans notre dossier précédent, nous avions souligné la participation très étrange de plusieurs musulmans à la manifestation organisée par Civitas et la FSSPX le 29 octobre à Paris. Nous évoquions la présence de membres du groupe islamique salafiste, Forsane Alizza (« les cavaliers de la fierté » en arabe).

http://resistance-catholique.org/articles_html/2011/11/RC_2011-11-18_APPEL-AUX-FIDELES-QUI-MANIFESTENT.html

Mais ce groupe, qui vient d’ailleurs d’être dissous ce lundi 23 janvier par le Ministre de l’Intérieur, même s’il fut présent à la manifestation du 29 octobre dernier, n’y participa pas réellement, préférant rester en marge de celle-ci. Il le précisait d’ailleurs lui-même sur son site.

http://www.forsane-alizza.com/toute-lactualite/rassemblement-aujourdhui-a-paris-objectif-defendre-lhonneur-de-notre-prophete-issa-jesus-la-paix-sur-lui-19697

Par contre, dans les cortèges très hétérogènes des manifestants, un autre groupe de musulmans est apparu bien impliqué. Présents à Paris aux manifestations des 29 octobre et 11 décembre derniers ainsi qu’à Villeneuve d’Ascq le 29 novembre, ces musulmans qui scandaient « la France est chrétienne et doit le rester ! » ou encore « Chrétiens, la France est à vous ! » ont quelque peu déconcerté les observateurs.

Mais, une telle implication fut-elle vraiment le fait d’« hommes de bonne volonté » soucieux du « caractère chrétien de la France » comme tentèrent de le faire croire les organisateurs de ces manifestations ?

La présence de ces musulmans était-elle vraiment si innocente et si fortuite que cela ? Peut-on sérieusement parler de réaction spontanée de leur part ou étaient-ils ici en acte commandé ? Mais commandé par qui ? Et dans quel but ?


http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2011-12-11/46929/nouvelle-manifestation-d-ultra-catholiques-a-paris-contre-la-piece-golgota-picnic.html

Les importantes informations et révélations que nous allons exposer aujourd’hui dans ce dossier permettront au contraire de montrer que la participation de ces musulmans relève plutôt d’une vaste opération de manipulation minutieusement organisée par certains des réseaux occultes de la FSSPX afin d’accentuer les compromissions de sa Direction avec l’Ennemi maçonnique et conciliaire mais aussi pour servir de caution au Secrétaire Général de Civitas, Alain Escada, et à son œuvre subversive soutenue activement dans l’ombre par les agents du ralliement au sein de la FSSPX.

Par ailleurs, ces mouvements de foules téléguidées et conditionnées sont toujours un moyen efficace pour ceux qui les organisent ou les contrôlent de tester l’opinion et évaluer la capacité des fidèles à réagir à des idées ou comportements nouveaux qu’on cherche à leur imposer.

 

La présente analyse s’appuie exclusivement sur des données factuelles et des documents publics dont chacun des lecteurs pourra prendre lui-même connaissance en se reportant aux références indiquées.

 

I – Mais qui sont réellement ces musulmans ?

Emmenés par leurs chefs de file, le Cheikh Jamel Tahiri et Yahia Gouasmi, ces musulmans chiites appartiennent au Centre Zahra France, pro-iranien, dont le siège se trouve dans le département du Nord (59) à Grande-Synthe, près de Dunkerque.

   

http://www.centre-zahra.com/photos-manifestations/
Le Cheikh Jamel Tahiri et Yahia Gouasmi, le 29 octobre à Paris lors de la manifestation de Civitas

– Avec son turban et sa tenue traditionnelle, le Cheikh Jamel Tahiri ne pouvait qu’attirer sur lui l’attention, notamment des journalistes présents.

   

A gauche : à Villeneuve d’Ascq, le 29 novembre. A droite : à Paris, le 11 décembre.
Un Cheikh au milieu de catholiques « intégristes » :

Un scoop pour les journalistes !

http://www.centre-zahra.com/reportages/

http://www.centre-zahra.com/manifestations/

http://www.dailymotion.com/video/xnadcm_la-revolution-du-21eme-siecle-sera-spirituelle_news

Dans les diverses vidéos diffusées sur le site du Centre Zahra, le Cheikh Jamel Tahiri, 36 ans, apparaît comme un homme calme, cultivé, au langage policé et presque envoûtant…

S’il a été en apparence plus discret, l’homme clé du Centre Zahra est sans aucun doute Yahia Gouasmi. Toujours aux côtés du Cheikh Jamel Tahiri dans les manifestations de Civitas il est le directeur du Centre Zahra. Il en est aussi l’idéologue. Président de la Fédération des chiites de France, Yahia Gouasmi est également le Président du Parti anti-sioniste (PAS) qu’il fonda avec son ami Dieudonné M’Bala M’Bala (auteur de plusieurs spectacles particulièrement injurieux envers Notre Seigneur).

Né en Algérie, Yahia Gouasmi vit à Grande-Synthe depuis de plus de 20 ans. Grande-Synthe, une adresse commune pour le Centre Zahra et son émanation politique le Parti anti-sioniste.

        

A gauche : Yahia Gouasmi à la manifestation de Civitas le 29 octobre. A droite : au Centre Zahra

Installé dans un ancien corps de ferme restauré, en retrait de la route, ce « centre de conciliation pour la mémoire de l’Homme » se revendique comme un lieu de spiritualité proposant séminaires, conférences. Accueillant les adultes comme les jeunes enfants, cette association loi 1901 a été créée en 2005 et compte une centaine de membres. Très discret dans la région, le Centre Zahra est par contre très actif sur le net à travers ses nombreuses vidéos diffusées sur son site ou celui de Dailymotion.

   

Entrée du Centre Zahra à Grande-Synthe

En 1984, avec deux autres hommes, Yahia Gouasmi fut soupçonné d’être impliqué dans un attentat manqué contre un journaliste iranien opposant au régime islamiste à Londres. Il demeurera un mois à la prison de Loos-lez-Lille au secret, avant d’être remis en liberté faute d’éléments probants.

Ce boucher halal dunkerquois n’a jamais fait mystère de son attachement à l’Iran et à l’imam Khomeiny. Et les vidéos largement diffusées sur internet l’attestent.

En 2009, Yahia Gouasmi et Dieudonné entourant le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

Yahia Gouasmi voyage beaucoup. Téhéran, bien sûr, où il semble avoir ses entrées et ce, jusqu’au président iranien Mahmoud Ahmadinejad lui-même, mais aussi le Liban, la Syrie, l’Espagne, l’Algérie, Genève ou Lausanne, l’Allemagne… Militant d’une République islamique au Maghreb, il entretient et bénéficie semble-t-il de vastes réseaux.

En 2009, il se rend au Liban où il rencontre Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, organisation terroriste financée en partie par plusieurs réseaux chargés, à son profit, du blanchiment de l’argent issu du trafic de drogue international.

   

De retour de son voyage au Liban, communiqué de presse publié par Yahia Gouasmi le 2 janvier 2010 en tant que
Président de la Fédération Chiite de France.

Fervents soutiens des grandes figures de l’Islam Chiite, les musulmans du Centre Zahra diffusent sur leur site des vidéos à la gloire de l’Iran et des chefs de mouvements terroristes islamiques tels que le Hamas ou le Hezbollah !

http://www.centre-zahra.com/reportages/

 

Le 29 juillet 2006, le Centre Zahra défilait à Paris sous les couleurs du Hezbollah et les portraits d’Hassan Nasrallah !

En tant que Président du Parti antisioniste, Yahia Gouasmi organise régulièrement au Centre Zahra des rencontres et conférences.

 

Arrivée de Dieudonné au Centre Zahra le 17 juillet 2008, reçu ici par le Cheikh Jamel

 

…et accueilli ensuite par Yahia Gouasmi

http://www.centre-zahra.com/photos-centre/

Les berlines des invités du Centre Zahra sous protection d’agents de sécurité

C’est ainsi que, prônant un très syncrétique « Front uni contre le Sionisme », ces musulmans
salués par l’abbé de Cacqueray appellent sur leur site et dans leurs discours à la
disparition complète de l’État d’Israël !

http://www.centre-zahra.com/interviews/

« Nous souhaitons que l’état sioniste d’Israël disparaisse de la Palestine,
disparaisse complètement
et que Juifs, Chrétiens et Musulmans rebâtissent un nouveau monde,
un monde de conciliation et de fraternité
 ».

 

Dans une des vidéos diffusées sur son site internet, se rangeant à la version officielle donnée par les Américains, le chef du Centre Zahra déplora le 6 mai 2011, la mort d’Oussama Ben Laden présentée comme… la disparition d’une étoile !

http://www.centre-zahra.com/actualite/ben-laden-la-disparition-d-une-etoile-294.html

 

D’autres invités du Centre Zahra …

 

http://www.centre-zahra.com/photos-centre/

Sur le site du Centre Zahra, nous trouvons une photo de… l’abbé de Cacqueray
arrêté en marge du cortège de la manifestation du 29 octobre dernier à Paris
pour saluer la délégation de ces islamistes chiites !

http://www.centre-zahra.com/photos-manifestations/

L’abbé de Cacqueray et les autres abbés étaient-ils au courant de ces faits ?

Sans doute pas de tous, mais cela ne les dédouane pas pour autant de leur responsabilité patente, c’est à dire de leur incurie à discerner l’ennemi et de fait, de leur incapacité à guider les âmes ! Car si de telles compromissions ont été possibles, c’est dû à leur activisme politique tous azimuts qu’ils ont mis en scène et entretenu tels des nostalgiques d’une jeunesse politique insatisfaite. Cela est aussi le résultat de leur refus d’étudier l’ennemi et ses méthodes, pensant sans doute être aptes au combat de la foi avec seulement pour bagage leurs médiocres études (très partiales et surtout très lacunaires) de théologie ou de philosophie reçues au séminaire. C’est enfin le fruit également, pour certains, d’un angélisme béat et pour d’autres d’un orgueil démesuré les amenant à se persuader que la FSSPX n’est aucunement infiltrée et ne peut pas du tout l’être, refusant ainsi de croire qu’ils puissent être eux-mêmes l’objet d’une quelconque influence d’éléments infiltrés.

 

II – Une doctrine gnostico-maçonnique

Lorsqu’on consulte leur site ou leur littérature, nous constatons que les musulmans du Centre Zahra sont des zélateurs de la gnose et de ses rites.


http://www.centre-zahra.com/livre-sciences/


http://www.centre-zahra.com/spiritualite-prophetes/salomon-et-la-gnose-289.html


Yahia Gouasmi, prêchant sur la Gnose !

http://www.dailymotion.com/video/x32d9g_islam-gnose-et-reflexion-1_news

Cette apologie de la gnose et ce syncrétisme religieux qui caractérisent le Centre Zahra n’est pas sans nous rappeler les doctrines des ismaéliens dont le chef actuel est le prince Aga Khan IV (10e fortune mondiale). Zahra est le prénom de la fille préférée de Mahomet. C’est aussi celui de la fille ainée du prince Aga Khan. Citons maintenant quelques extraits éclairants de l’excellent ouvrage de Claudio Jannet (un des plus grands spécialistes de la franc-maçonnerie), Les précurseurs de la franc-maçonnerie au XVIème et XVIIème siècle, écrit en 1887 et réédité par les Éditions Saint Remi.

A la page 66, l’auteur évoque la franc-maçonnerie orientale et la secte des ismaéliens. Il écrit :

« Un fait capital, mais très peu connu, est l’existence dans le monde musulman depuis le IXe  siècle de l’ère chrétienne d’une grande société secrète dont les principes, l’organisation, les grades et les procédés de propagande sont absolument identiques à ceux de la franc-maçonnerie occidentale. C’est la secte des Ismaéliens. Elle était très répandue en Syrie à l’époque des Croisades et il est fort vraisemblable qu’elle séduisit un certain nombre de Templiers par le syncrétisme religieux et la licence absolue de mœurs qu’elle enseignait dans ses hauts grades.

Les Ismaéliens appellent eux-mêmes leur doctrine la Science du sens intérieur. Elle consiste à regarder comme des allégories tous les préceptes de l’Islamisme. Ils cherchent à enrôler dans leur rang non seulement des Chiites, mais encore des Musulmans Sunnites, des Dualistes, des Chrétiens et jusqu’à des Juifs.

En s’adressant à des gens d’origine et de religion si diverses, ils doivent parler à chacun son langage et se présenter à eux comme animés du zèle le plus grand pour leur religion ».

 

Tout aussi « antisionistes » qu’ils prétendent être, il n’en reste pas moins que ces chiites se veulent aussi les défenseurs des « valeurs de la République » et de certains autres concepts chers à la franc-maçonnerie tels que la « laïcité », la « liberté d’expression », la « fraternité » et prônant la construction d’un monde de « conciliation et de fraternité ».

Par une sorte de mimétisme sémantique pitoyable ces principes maçonniques furent d’ailleurs repris par Civitas dans ses slogans :

 

 

http://www.centre-zahra.com/photos-manifestations/

Partisan d’un large œcuménisme entre tous les musulmans, le Centre Zahra est présent à de nombreux colloques et congrès de musulmans. Il a notamment participé à une conférence sur le dialogue des religions le 7 avril 2007 au siège de l’UNESCO à Paris, un des temples des hautes instances maçonniques et mondialistes.


http://www.centre-zahra.com/conferences/

Le thème de cette conférence était « Projet d’unité des musulmans de France » afin de « construire au sein de la Nation, la reconnaissance de notre identité musulmane, participative et citoyenne, dans le respect des valeurs de l’Islam et des valeurs de la République ».

Étaient présents le Cheikh Jamel Tahiri mais également le Cheikh Abdelkrim Kalid, membre de la Fédération chiite de France et n°3 du Centre Zahra.

Les islamistes chiites du Centre Zahra se veulent aussi les apôtres d’une union entre juifs, chrétiens et musulmans « contre le sionisme et pour la paix » (sic !).

Aussi, ayant mis en branle tous leurs réseaux occultes pour tenter de donner à leurs manifestations une répercussion médiatique la plus large possible, la FSSPX et Civitas avaient donc préparé pour ces musulmans des bandeaux marqués d’un slogan qui sied parfaitement à leur thématique…


http://www.centre-zahra.com/photos-manifestations/

 
La FSSPX et les musulmans unis pour défendre Jésus… et Mahomet !
 

 

III – Une collusion évidente entre le Centre Zahra, la FSSPX et Civitas

Certains pourraient douter de la réalité de cette collusion. Tâchons donc d’analyser les faits.

Dans notre dossier précédent en date du 18 novembre dernier, nous avions évoqué les inévitables provocations et infiltrations auxquelles donnent lieu inéluctablement toute manifestation. C'est pourquoi, de par ce seul fait, et a fortiori à l’heure actuelle, le principe même de la manifestation doit être rejeté.

Mais s’agissant de la présence de ces musulmans au sein des manifestations de Civitas, peut-on vraiment parler de provocation et d’infiltration ?

Comme la plupart des bandeaux confectionnés par Civitas, ceux réclamant le même respect pour « Moïse, Jésus et Mahomet », furent utilisés bien avant la manifestation du 29 octobre, c’est-à-dire lors des rassemblements devant le Théâtre de la Ville à Paris qui réunissaient tous les soirs plus ou moins une centaine de personnes, essentiellement des jeunes du Renouveau français. C’est ce que nous avons pu constater nous-mêmes sur place et c’est ce que révèle d’ailleurs aussi un échange sur le forum Fecit en date du 28 octobre dernier.

Surpris par « plusieurs affiches portant le slogan “Respectez Moïse, Jésus et Mahomet” » ainsi que par « certaines affiches d’esprit laïcard du genre “Attaquer une religion c’est de la discrimination” », un fidèle de la FSSPX, sous le pseudonyme de Pellicanus, interrogea Alain Escada afin de savoir s’il comptait « s’assurer » que pour la manifestation du 29 octobre « tous les slogans soient une stricte défense de Jésus-Christ et du christianisme ».

http://www.fecit-forum.org/forum.php?id=7076

Dans sa réponse, usant d’une pirouette sophistique, le Secrétaire général de Civitas tint à ménager ses hôtes islamiques et évita soigneusement de condamner ce slogan. Il n’évoqua même pas les banderoles « d’esprit laïcard » et à connotation maçonnique.

Pour Alain Escada, ce qu’a vu ce fidèle ne sont que des « images accidentelles » (sic !) !

   

Voici quelques « images » considérées comme « accidentelles » par Alain Escada !

Et même si Alain Escada nia être à l’origine de ces « images » en affirmant que « ces images ne proviennent pas de Civitas », il se montra étrangement indulgent à leur égard en ajoutant aussitôt :

« elles sont le fruit de démarches spontanées » (re-sic !).

Il assura ensuite qu’il veillerait « à la bonne tenue de la manifestation de demain soir ». Pourtant, le lendemain, le 29 octobre, ces bandeaux au slogan syncrétique furent encore brandis par les musulmans du Centre Zahra mais également par des catholiques, comme le prouve au moins une autre photo (ci-dessus) de notre dossier.


http://www.fecit-forum.org/forum.php?id=7126

Alors, Escada est-il crédible ?

Examinons de plus près ces bandeaux et interrogeons-nous.

Les photos de ces bandeaux montrent qu’ils ont été réalisés avec le même type de papier, la même police de caractère et la même taille de police. Sur ces photos ainsi que sur d’autres du dossier, nous pouvons même remarquer des plis identiques prouvant une origine commune !

Par ailleurs, nous avons vu qu’ils ont été utilisés les jours précédant la manifestation du 29 octobre.

Le 28 octobre, toujours sur le Forum Fecit dont l’administrateur n’est autre que François-Xavier Peron (porte-parole de Civitas), Alain Escada affirmait qu’il allait veiller à « éviter tout risque d’infiltration » et « toute intrusion ».

http://www.fecit-forum.org/forum.php?id=7105 et http://www.fecit-forum.org/forum.php?id=7110

Donc si ces bandeaux au slogan particulièrement hétérodoxe n’ont pas été réalisés par Civitas comme l’a affirmé Alain Escada, ce dernier aurait dû agir en conséquence en considérant ces musulmans comme des éléments infiltrés qui, par cet apparent détournement de la maquette des banderoles de Civitas, cherchaient à entraîner la confusion dans les manifestations. En outre, ces musulmans ne cachaient pas du tout leur appartenance au très sulfureux Centre Zahra (cf. photos page 20 du présent dossier) dont une rapide recherche sur Internet suffit à donner un aperçu éloquent. Les responsables de la FSSPX et de Civitas ne pouvaient donc pas ignorer qui étaient ces musulmans.

Comme il s’y était engagé, A. Escada (aidé de son service d’ordre) aurait donc dû les inviter à quitter la manifestation et veiller qu’ils n’y reviennent pas.

Mais est-ce cela qui a été fait ? Tout au contraire !

Ces musulmans qui ont manifesté dès les premiers jours aux côtés de Civitas (leur présence fut saluée par l’abbé de Cacqueray dans son communiqué du 26 octobre), furent présents ensuite aux « manifestations nationales » organisées à Paris les 29 octobre et 11 décembre ainsi qu’à celle de Villeneuve d’Ascq le 29 novembre 2011.

   

http://www.centre-zahra.com/reportages/

A Villeneuve d’Ascq, la délégation chiite du Centre Zahra est en tête de la manifestation !

A ce propos, il est intéressant de noter que cette ville du Nord de la France où fut étrangement jouée pendant deux jours la pièce de théâtre Sur le concept du visage du fils de Dieu de Romeo Castellucci, se situe précisément dans le même département (59) que le siège du Centre Zahra, département limitrophe de la Belgique, pays d’origine d’Alain Escada ! Cette situation a ainsi facilité, pour gonfler les « troupes », la venue non seulement des membres et sympathisants du Centre Zahra tout proche mais aussi de l’organisation belge Belgique et Chrétienté que préside A. Escada !

Tous ces faits ne peuvent pas relever du simple hasard. Nous sommes donc bel et bien en présence d’une vaste opération subversive minutieusement planifiée et organisée.
Cette participation active des représentants chiites du Centre Zahra fut non seulement saluée par la FSSPX et Civitas mais elle fut surtout préparée, protégée et soutenue.
Contrairement à ce qu’a tenté de prétendre Alain Escada les bandeaux portant le slogan,
« Respectez Moïse, Jésus et Mahomet » ont donc bien été réalisés et distribués par Civitas !

Mais alors, comment ces organisations, a priori antagonistes, ont-elles pu se mettre en relation ? Quel est l’intermédiaire qui a pu permettre à Civitas de débaucher ces islamistes ?

Quels sont les liens exacts qui existent entre le Centre Zahra, la FSSPX et Civitas ?

Cette volonté de construire un monde de « fraternité au-delà des confessions » affichée par le Centre Zahra est un des thèmes centraux du Grand Orient Arabe Œcuménique que fréquente, comme nous l’avons vu dans notre dossier du 18 novembre 2011, le Père Michel Lelong, fondateur du G.R.E.C. (groupe de réflexions entre catholiques) avec l’abbé Lorans dont il est un proche.

http://www.goao.org/index.php?news&nid=32

« Le Grand Orient Arabe Œcuménique prône, en dehors de ses structures, le dialogue interreligieux et vise à porter la fraternité au-delà des confessions. Constatant que peu de français et d’européens de confession musulmane fréquentent les obédiences maçonniques faute d’y trouver leurs repères culturels, le G.O.A.O. travaille avec un nouveau rite dit Œcuménique ».

 

http://www.goao.org/

Or, il se trouve que le Père Lelong est un familier également des adeptes du Centre Zahra avec lesquels il a depuis longtemps tissé de fortes relations d’amitié.

Déjà en juillet 2006, il manifestait à leurs côtés pour dénoncer « l’agression sioniste de Gaza ».

  

 

Le 29 juillet 2006 à Paris, le Père Michel Lelong entre le Cheikh Jamel Tahiri et Yahia Gouasmi

http://www.centre-zahra.com/photos-manifestations/

http://www.centre-zahra.com/manifestations/

Le Père Michel Lelong a accordé plusieurs entretiens au Centre Zahra qui lui consacre plusieurs vidéos sur son site.


http://www.centre-zahra.com/interviews/pere-lelong-1ere-partie-145.html ; http://www.centre-zahra.com/interviews/pere-lelong-2eme-partie-146.html ; http://www.centre-zahra.com/interviews/pere-lelong-3eme-partie-147.html ; http://www.centre-zahra.com/interviews/pere-lelong-4eme-partie%20-148.html

En 2009, à l’invitation de la Fédération chiite de France dont le Président n’est autre que Yahia Gouasmi, dirigeant également le Centre Zahra, le Père Lelong participa à la commémoration du 20ème anniversaire de la mort de l’imam Khomeiny dont il vanta les mérites et fit un éloge appuyé !!

 

http://www.federationchiitedefrance.com/

Prosélyte acharné de l’Islam, le Père Michel Lelong est chargé du dialogue islamo-chrétien au sein du “conseil pontifical pour le dialogue interreligieux”.

En fidèle sectateur de Vatican II, il défend, dans la vidéo ci-dessous (13:18), le principe selon lequel
« ce qui nous unit doit être plus important que ce qui nous divise ».

 

http://www.centre-zahra.com/reportages/

http://www.dailymotion.com/video/xmq280_judaisme-christianisme-islam-unis-contre-le-sionisme_news

La thématique œcuménique du Centre Zahra (à gauche) reprise par Civitas et la FSSPX (à droite) !

C’est sur la base de ce même principe qu’en 1998, afin de mettre en œuvre les initiatives utiles et insuffler la stratégie adéquate pour faciliter le rapprochement entre la FSSPX et le Vatican, ce même Père Lelong fonda le G.R.E.C. avec Mme Huguette Pérol dont il est un intime, l’abbé Claude Barthe (missionné par Joseph Ratzinger dont il est l’ami personnel) et l’abbé Alain Lorans (responsable de la communication de Mgr Fellay et de la FSSPX) !

L’abbé Celier participa également activement à la mise en place de ce groupe occulte. Cependant, même s’il y joue un rôle clé, ce personnage de l’ombre n’apparaît pas dans les instances dirigeantes officielles du G.R.E.C. A l’image de ceux qui appartiennent à un groupe supérieur, l’abbé Celier préfère, en effet, agir par son influence et reste toujours en retrait en évitant le plus possible de se mettre en avant, à part dans des circonstances bien particulières.

Pour mémoire et pour mieux comprendre l’imbrication des faits les uns aux autres à travers le temps, il ne nous semble pas inutile de rappeler ici que Mgr Lefebvre, alerté par Jean Vaquié de certaines infiltrations gnostiques au sein de la FSSPX, ordonna l’exclusion de Jean Borella, gnostique notoire, que l’abbé Lorans avait recruté sciemment dans le corps professoral de l’Institut Universitaire Saint Pie X.

Il faut bien, en effet, être conscient que les infiltrations de l’ennemi grâce à la complicité de certaines taupes déjà en place remontent aux débuts mêmes de la FSSPX et se sont multipliées à la mort de Mgr Lefebvre.

Souvenons-nous aussi que c’est l’abbé Celier, notamment à travers sa brochure L’avenir d’une illusion (1993) et son livre La paille et le sycomore (2003), qui se chargea, quant à lui, de nier la réalité de la gnose et de son influence en essayant de discréditer les œuvres majeures de Jean Vaquié et d’Étienne Couvert dénonçant la gnose et ses réseaux.

http://resistance-catholique.org/documents/2008/RC_2008-02-17_Dossier-AbbeG-Celier-(1-3).pdf

Ce travail de sape destiné à protéger les infiltrations ennemies au sein de la FSSPX reçut à l’époque le soutien misérable et veule de Mgr Fellay et de l’abbé de Cacqueray, prêtre sans envergure et véritable marionnette entre les mains des clercs infiltrés. Nous pourrions rappeler d’ailleurs aujourd’hui à l’abbé de Cacqueray qu’après avoir appris sa nomination comme Supérieur du District de France et avant de prendre son poste, il s’était engagé en privé, à exclure le très subversif abbé Celier. Pourtant, arrivé à Suresnes, l’abbé Celier ne fut non seulement pas exclu mais il devint même son mentor !

 

IV – L’action souterraine du G.R.E.C.

Comme l’indique un de ses communiqués que nous avons publié dans notre dossier du 18 novembre dernier, le Conseil d'administration du G.R.E.C. comprend, outre le Père Michel Lelong, Huguette Pérol, l'abbé Barthe et l'abbé Lorans, un certain... Jacques-Régis du Cray qui se trouve être aussi un des porte-parole de Civitas et une des chevilles ouvrières des Universités d’été de la FSSPX !

Ancien professeur au lycée Paul Langevin de Suresnes, ce juriste-généalogiste (dont le bureau se situe juste en face de l’Institut Universitaire Saint Pie X et de la Fondation Pierre Lafue si chère à l’abbé Lorans…) apparaît, à travers ses écrits sur certains forums de discussion mais aussi sur La Porte Latine, comme un véritable agent subversif aux multiples pseudonymes (Ennemond, Côme de Prévigny…) chargé, par sa dialectique tout aussi perverse que spécieuse, de préparer les esprits de l’opinion au ralliement en se faisant le porte-voix officieux des clercs infiltrés.

http://videos.tf1.fr/jt-20h/l-enquete-du-20h-profession-genealogiste-chercheur-d-heritiers-5646448.html

Jacques-Régis du Cray, alias Côme de Prévigny, au travail…

http://www.telerama.fr/monde/chasseurs-d-heritiers,76361.php

Jacques-Régis du Cray est issu d’une famille de notaires de l’ancienne bourgeoisie. Du Cray est un de ces noms de la fausse noblesse que Pierre-Marie Duoudonnat a recensé dans sa monumentale Encyclopédie de la fausse noblesse et de la noblesse d’apparence.

du  Cray.
Bourgogne, Limousin, Nivernais.
Ancienne bourgeoisie. Famille de notaires. Jean-Baptiste du Cray de Prévigny
aurait été inscrit au catalogue des nobles de la châtellerie de bois-Sainte-Marie, en Mâconnais (?)…

 

Ce faux noble participe, avec d’autres agents de Suresnes, à la réalisation du film sur la vie de Mgr Lefebvre (film très orienté qui devrait, selon certaines indiscrétions, être présenté au public le 25 mars prochain par une autorité conciliaire !). Chargé de la « formation » des jeunes (?!) lors des Universités d’été de la FSSPX, J.R. du Cray utilise, comme une grande partie des jeunes de la « Tradition », les « réseaux sociaux » tels que Facebook (véritable plaie pour la jeunesse) !

 

http://www.facebook.com/people/Jacques-Regis-du-Cray/1054733903


http://www.laportelatine.org/formation/universites/UDT2009/reports2009/report1.php

Son ami, Alain Escada, reconnaît d’ailleurs lui-même fièrement avoir eu recours aux « réseaux sociaux » pour diffuser sa  propagande. Nous comprenons donc mieux maintenant l’origine très hétéroclite des manifestants :

« Les manifestations de cette semaine ont bénéficié d’un élan inattendu et grandissant, notamment  grâce aux réseaux sociaux » (Alain Escada, le 28 octobre 2011).

http://www.fecit-forum.org/forum.php?id=7113

Proche de François-Xavier Peron (sympathisant de l’UMP ! — voir notre dossier sur Civitas en cliquant ici), Jacques-Régis du Cray anime avec lui le très abêtissant Forum Fecit.

 
Jacques-Régis du Cray en extase devant Mgr Fellay à l’Université d’été 2008 de la FSSPX – Flagorneur des clercs de Suresnes, il est ici avec l’abbé Claude Boivin lors de la manifestation de Civitas le 11 décembre dernier. http://www.laportelatine.org/formation/universites/UDT2008/report1/report1.php

Notons encore que c’est en 2006 que la FSSPX lança sa 1ère Université d’été au cours de laquelle est apparu pour la première fois Alain Escada.

Coopté par les abbés Lorans, Celier et de Cacqueray, ce belge inconnu du public, fut pourtant aussitôt propulsé comme organisateur des Universités d’été à leurs côtés avant d’être nommé Secrétaire général de Civitas en 2009. La première conférence de cette 1ère Université d’été avait d’ailleurs pour thème… « La christianophobie, qui a peur de qui ? » et fut donnée par Dominique Viain, auteur proche de la mouvance gnostique ! Le conditionnement des esprits est un travail de longue haleine qui demande un certain temps…


En 2006, Alain Escada aux côtés de l’Abbé Lorans, l’agent du G.R.E.C.…

http://www.laportelatine.org/formation/universites/udt2006/report1/report1.php

Il est intéressant de souligner aussi que c’est à peine un an après l’élection de Benoît XVI à la tête de la secte conciliaire et quelques mois après le lancement de la 1ère croisade sacrilège de Mgr Fellay destinée à conditionner insidieusement l’opinion au rapprochement avec la Rome conciliaire que ces Universités d’été ont été initiées par les agents du ralliement pour ramollir les esprits et entretenir ainsi les fidèles dans un climat d’autosatisfaction et de confiance aveugle dans leur clercs.

 

A l’Université d’été 2010 de la FSSPX, Alain Escada aux côtés de ses « parrains », les abbés Lorans et Celier

http://www.laportelatine.org/formation/universites/udt2010/reports2010/report3.php

Depuis 5 ans, ces Universités d’été sont ainsi organisées par le même clan subversif. Ces personnages pédants s’exhibent ensuite sur internet en publiant sur La Porte Latine leurs propres comptes-rendus et « reportages-photos » dans lesquels ils se complaisent à se congratuler mutuellement et à se faire des clins d’œil qu’eux seuls comprennent en publiant leurs photos et celles de leurs amis !

     
Le Père Lelong, les abbés Lorans et Celier, Alain Escada, Jacques-Régis du Cray et François-Xavier Peron

Le G.R.E.C. , ses réseaux et ses affidés apparaissent donc bien au centre de cette manipulation diabolique qu’ont constituée les manifestations de Civitas qui se sont succédées
d’octobre à décembre 2011 en France.

Dans les manifestations de Civitas, Jacques-Regis du Cray n’était jamais bien loin d’Alain Escada surtout lorsqu’il s’agissait de répondre aux questions des journalistes.

  

http://www.laportelatine.org/communication/videotheque/christianophobie111029/paris111211video.php

Le traitement dont ont bénéficié Civitas et ses différents représentants ne devrait-il pas nous amener aussi à nous interroger ?

En effet, depuis le début de ces manifestations, le rôle des médias nous semble particulièrement important à souligner. N’est-il pas, en effet, étonnant de voir comment les médias du Système ont servi efficacement de caisse de résonance à Alain Escada et à sa propagande ? Comment cet homme, représentant une organisation comptant moins d’un millier d’adhérents en France, considéré comme un « intégriste » et un « extrémiste de droite » connu pour son passif politique, a-t-il pu bénéficier d’une si importante et si soudaine complaisance médiatique ?

  

En l’espace de deux mois seulement, les représentants de Civitas ont été ainsi invités à des dizaines d’émissions de radio et de télévision, sans compter les différents reportages qui ont été réalisés sur leurs actions. Aucun parti politique ne peut se prévaloir de telles faveurs ! Pourquoi ?

Par ailleurs, comment se fait-il que chaque fois qu’ils sont interrogés par les journalistes, Alain Escada et ses acolytes ne répondent toujours qu’en invoquant les principes démocratiques et maçonniques de la « liberté d’expression » ou de « l’égalité de traitement entre les religions » ?

N’est-il pas surprenant effectivement qu’ils ne disent jamais que le respect dû à Notre Seigneur Jésus-Christ découle du seul fait qu’il soit le seul Vrai Dieu, que la religion catholique est la seule vraie religion et que l’Église catholique est la seule vraie Église ?

De fait, contrairement au matraquage interne auquel les fidèles de la FSSPX ont été soumis, Alain Escada apparaît comme un bon militant démocrate, républicain ou syndicaliste mais il ne témoigne aucunement de la vraie foi ! Il ne confesse nullement la foi catholique, il ne confesse absolument pas le Christ !

Mais d’ailleurs, Alain Escada est-il vraiment catholique ou est-il un de ces agents subversifs missionnés par le pouvoir occulte pour détourner les prêtres et les fidèles des véritables enjeux actuels au moment où, après avoir composé pendant des années avec l’ennemi conciliaire qui occupe le Vatican, la FSSPX est sur le point d’être absorbée par cette fausse « Eglise » ?

  

Reprenant vilement le slogan de SOS Racisme, « Touche pas à mon pote ! », les responsables de Civitas voulaient sans doute donner là des preuves de leur « modernité ».
Au contraire, ce mimétisme lamentable rend leurs actions d’autant plus méprisables !

http://www.centre-zahra.com/reportages/   et   http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2011-12-11/46929/nouvelle-manifestation-d-ultra-catholiques-a-paris-contre-la-piece-golgota-picnic.html

Un autre point troublant : il a beaucoup été question de l’arrestation de dizaines de jeunes manifestants venus devant le Théâtre de la Ville à l’appel de Civitas qui risquent maintenant des peines très lourdes. Qu’en est-il de leur procès ? Civitas ne semble pas très prolixe à ce sujet… Comment se fait-il d’ailleurs qu’Alain Escada n’ait jamais été inquiété et n’ait même pas été entendu par la police ? Existe-t-il entre lui et la police ou entre lui et certaines officines du pouvoir des complicités ? Est-il tenu par des dossiers compromettants ?

Nous y reviendrons…

 

V – L’attitude criminelle des prêtres de la FSSPX

L’abbé de Cacqueray avait déjà fait un clin d’œil (maçonnique ?) aux musulmans dans son communiqué du 10 avril 2011 qu’il reprit en partie lors de son discours d’Avignon du 16 avril en laissant entendre qu’il espérait une réaction de leur part en osant déclarer mensongèrement que ceux-ci vénéraient Notre Seigneur Jésus-Christ comme « le plus saint des prophètes » (sic !) :

« Et l’on croit que les centaines de millions de chrétiens qui l’adorent, et même que les centaines de millions de musulmans qui le vénèrent comme le plus saint des prophètes, vont supporter ce spectacle ? ».

http://www.laportelatine.org/district/france/bo/cacqueray_avignon110409/Cacqueray_Voicilhomme110410.php

Ensuite, dès le 26 octobre, l’abbé de Cacqueray se félicitait de la participation de musulmans aux côtés des jeunes catholiques manifestant devant le Théâtre de la Ville à Paris contre la pièce de théâtre de Romeo Castellucci :

« Ces derniers jours, des centaines de jeunes catholiques se sont relayés, priant à genoux sur le trottoir, pour manifester leur indignation de voir ce qui leur est le plus cher, l’honneur de leur Dieu, vandalisé, humilié, bafoué publiquement. Des musulmans se sont même placés à leurs côtés, manifestant leur admiration de voir une foi si chevillée au corps ».

http://www.laportelatine.org/district/france/bo/cacqueray_gologota_picnic110905/honneur_manifestants111026.php

Le même jour que ce communiqué de l’abbé de Cacqueray, soit trois jours avant la manifestation du 29 octobre 2011 à Paris, l’abbé Xavier Beauvais s’était plu à se déguiser en… Cheikh ! Simple coïncidence ou signe précurseur et occulte suggéré par Civitas au curé de Saint-Nicolas-du-Chardonnet ?


L’abbé Xavier Beauvais déguisé en Cheikh !

http ://www.contre-info.com/compte-rendu-de-laction-de-mercredi-soir-face-a-la-piece-antichretienne#more-15847

Le même abbé Beauvais, le visage déformé par son activisme débridé, s’est laissé aller quelques jours plus tard à des paroles et des comportements indignes d’un prêtre en s’amusant notamment à bénir les CRS pour les mépriser aussitôt en déplorant qu’aucun d’eux ne se soit mis à genoux !


http ://www.contre-info.com/canal-reportage-sur-la-reaction-des-catholiques

La présence encouragée de ces islamistes dans les manifestations de Civitas aura, en tout cas, séduit et trompé certaines âmes. Dans la vidéo ci-dessous (15:18), avec en fond le chant des « Je vous salue Marie », les paroles délirantes de cette femme qui déclare rejoindre les musulmans viennent illustrer les effets désastreux sur les âmes de cet activisme criminel orchestré par la FSSPX !

 

http://www.dailymotion.com/video/xnbxt6_judaisme-christianisme-islam-unis-contre-le-sionisme_webcam

« Je suis contente, je suis venue avec vous, avec les musulmans. J’ai un ami qui m’a expliqué que les musulmans attendaient le Christ aussi, le Mâhdi, et je suis émue aussi parce que je viens de croiser un pauvre dans la rue à l’instant, un roumain, qui vient de me dire qu’il fallait attendre juste un petit peu, tout petit peu, tout petit peu, et qu’il arrivait, il va arriver, il est en chemin, il arrive » (sic !)

Sur la vidéo suivante diffusée par le Centre Zahra, nous pouvons écouter aussi les commentaires stupéfiants des fidèles de la FSSPX glanés lors de la manifestation du 29 novembre dernier à Villeneuve d’Ascq. Ces paroles effrayantes démontrent, là encore, les conséquences dramatiques de ces actions d’agit-prop mais aussi et surtout des dizaines d’années d’errance doctrinale au sein de la FSSPX et de compromissions avec les autorités d’une fausse « Eglise ».


http://www.centre-zahra.com/manifestations/contre-la-christianophobie-lille-485.html

Derrière une apparence d’intrépides « croisés », les responsables de Civitas ainsi que les clercs de la FSSPX organisent d’un côté des conférences contre l’Islam en exhortant leurs fidèles à prier pour « barrer le chemin à l’Islam en France et obtenir la conversion des musulmans » (intention de prières nationale permanente donnée par les Supérieurs de la FSSPX et reprise par les foyers adorateurs depuis décembre 2010 !), puis d’un autre côté, ces mêmes abbés en appellent aux musulmans pour défendre Notre Seigneur Jésus-Christ et cautionnent des rassemblements syncrétiques !

http://www.laportelatine.org/district/oeuvres/foyersad/bulletin/foyers201012.pdf

    

Alain Escada, fier de sa manipulation !

   

Le double-jeu de Civitas

  

Sous l’œil de l’abbé de Cacqueray, des prêtres de la FSSPX dont l’abbé Dominique Rousseau (à droite),
interrogés par des représentantes du Centre Zahra les 29 octobre et 11 décembre 2011

http ://www.centre-zahra.com/reportages/

http://www.centre-zahra.com/manifestations/

http://www.dailymotion.com/video/xnadcm_la-revolution-du-21eme-siecle-sera-spirituelle_news

Et ce sont ces mêmes abbés qui, ensuite en chaire, prétendront vouloir convertir les musulmans et avoir comme exemple de vie le Saint Curé d’Ars !

Avec des « croisés » pareils,
les musulmans ainsi que les chefs de l’église conciliaire n’ont aucun souci à se faire !

De compromissions en trahisons impies, la FSSPX est aujourd’hui doctrinalement moribonde.

Mgr Lefebvre aurait été horrifié d’une telle collusion, lui qui, en 1989, dénonçait fermement l’Islam :


http://www.dailymotion.com/video/x7m3rc_mgr-lefebvre-sur-l-islam-1989_news

Véritables supercheries diaboliques, ces manifestations participent à pervertir la foi des fidèles.

L’union des Cheikhs Xavier Beauvais et Jamel Tahiri :
un des fruits tragiques de 18 ans de compromissions et de forfaitures à la tête de la FSSPX !

 

En cette année où nous fêtons le 600e  anniversaire de la naissance de Sainte Jeanne d’Arc, la FSSPX a l’impudence de donner en exemple les actions de Civitas dans son dossier du pèlerinage de Pentecôte de 2012. Pour cela, elle détourne en l’amputant l’exclamation de la Sainte de la Patrie en écrivant seulement « … et Dieu donnera la victoire ! », laissant croire ainsi implicitement que ses initiatives perfides seront récompensées par Dieu.

Mais, n’est pas Sainte Jeanne d’Arc qui veut ! Rappelons, en effet, ce que Jeanne a réellement dit :

« En nom Dieu, les hommes d’armes combattront et Dieu donnera la victoire ! ».

Les faits que nous venons d’exposer montrent, au contraire, que ces agitations de rue, tout comme les tractations occultes avec les chefs de l’église conciliaire et maçonnique, ne sont aucunement menées
« en nom Dieu » !

Par sa fausse fermeté et ses discours illusoires, la FSSPX est en fait chargée de neutraliser et de détourner toutes les actions, toutes les références, tous les éléments de doctrine et du Magistère de l’Église susceptibles d’aider les prêtres et les fidèles à mener le vrai combat de la foi.

Le double-jeu de Civitas et de la FSSPX de Mgr Fellay prouve que nous sommes bien face à de véritables organisations subversives desquelles nous devons absolument nous tenir éloignés.

Après de telles impiétés et de si nombreux scandales pour les âmes, prions le Bon Dieu et la Très Sainte Vierge Marie de nous préserver des terribles châtiments qui ne sauraient tarder…

In Christo Rege

Résistance Catholique