MICHELIN : UNE NOUVELLE REFERENCE

POUR LA FSSPX !

Bibendum Michelin

Un récent communiqué de l’abbé de Cacqueray diffusé la veille du pèlerinage de Chartres à Paris 2011 nous donne l’occasion d’évoquer ici à quel point les clercs ont du mal ou même pour certains se refusent même de parler de la tenue dans les églises et plus généralement des 6e et 9e commandements.

Et quand ils le font c’est du bout des lèvres en usant de contorsions verbales, de métaphores ou de références dont l’incongruité ne peut que rendre vain l’effet censé être recherché.

« Les prêtres marchent en soutane ; que chacun accepte de faire un effort et un petit sacrifice pour s'habiller chrétiennement.
Nous proposons à votre méditation... le Guide Michelin de Rome 2000 (!) à propos de la visite des églises catholiques :
"Une tenue appropriée est de mise (pantalons pour les hommes, jupes d'une longueur correcte et épaules couvertes pour les femmes)." » (Lettre de l’abbé de Cacqueray aux pèlerins de Chartres)

         Afficher l'image en taille réelle

http://www.laportelatine.org/district/chartres/chartres2011/tenuedigne/eucharistie2011.php

On ne voit désormais que rarement à l’entrée des chapelles de la FSSPX (sauf dans les couvents) les rappels d’usage sur les tenues dans l’église. Car il ne faut surtout ne pas heurter, a fortiori en ces temps d’ouverture après la décision du « bon pape Benoît » de « lever les excommunications »…

C’est ainsi que les prêtres évitent de trop insister sur le sujet en chaire et ferment les yeux sur les tenues ou les têtes non couvertes au moment de donner la sainte communion. Pour prendre ce seul exemple, combien de femmes et de jeunes filles ont, en effet, aujourd’hui la tête couverte dans les églises ?

Mais faut-il s’étonner de tout cela ? Le relâchement doctrinal ne s’accompagne-t-il pas toujours d’un relâchement moral ?

Cette référence au guide Michelin n’est cependant pas nouvelle. L’abbé de Cacqueray n’a rien inventé.

Voici, en effet, l’affiche absolument ubuesque que le séminaire d’Ecône avait fait éditer à l’occasion des ordinations du 29 juin 2010 et avait placardée à l’entrée de l’église et des autres chapelles du séminaire tout comme aux abords de la prairie où se déroulaient les ordinations.

    

Etrange propagande au séminaire d’Ecône…

Ce n’est ni Mgr Fellay, ni le Directeur du séminaire, ni le Supérieur du District de Suisse, ni un prêtre de la FSSPX qui rappelle les règles relatives à la tenue dans les églises. C’est le Bibendum Michelin !

Bibendum

 

Ici, à l’entrée de l’église d’Ecône, là sur la porte de la chapelle de la crypte

Mais à Ecône, l’objectif était autre. La circonstance était toute trouvée pour, sous couvert d’un rappel sur la tenue dans les églises, profiter de l’affluence de ce jour pour réaliser un grossier matraquage destiné à nourrir, dans le subconscient des fidèles, la vénération indécente envers « Benoît l’apostat », présenté comme le « Vicaire du Christ » (sic !) !

Il faut vraiment en tout cas que le niveau des clercs soit tombé particulièrement bas pour être amené à avoir recours au bibendum Michelin pour expliquer aux fidèles ce type de règles élémentaires !

Devant de telles niaiseries, signe évident de l’état de déliquescence de la FSSPX, Mgr Lefebvre serait horrifié et effondré !

In Christo Rege.

Résistance catholique