BENOÎT XVI CONVOQUE UN NOUVEL ASSISE !

« Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra »

(Thess, 5, 3)

Josef Ratzinger   Assise 1986  

« Chers frères et sœurs, dans le Message pour la Journée mondiale de la Paix, j’ai souligné comment les grandes religions peuvent constituer un facteur important d’unité et de paix pour la famille humaine, et à ce propos j’ai rappelé qu’en cette année 2011, ce sera le 25e anniversaire de la Journée mondiale de Prière pour la Paix que le vénérable Jean-Paul II a convoquée à Assise en 1986.

C’est pourquoi, en octobre prochain, je me rendrai en pèlerinage dans la cité de saint François, en invitant à s’unir à ce chemin nos frères chrétiens des différentes confessions, les représentants des traditions religieuses du monde, et, idéalement, tous les hommes de bonne volonté, dans le dessein de faire mémoire de ce geste historique voulu par mon prédécesseur, et de renouveler solennellement l’engagement des croyants de toute religion à vivre leur foi religieuse comme un service de la cause de la paix. Qui est en marche vers Dieu ne peut pas ne pas transmettre la paix, qui construit la paix ne peut pas ne pas se rapprocher de Dieu » (déclaration de l’antipape Benoît XVI, le 1er janvier 2011).

Et, pendant ce temps-là, tandis que cet « antichrist » qui occupe le Vatican déclare que l’hérésie de la liberté religieuse constitue une « voie privilégiée pour construire la paix »[1], Mgr Fellay continue imperturbablement, d’un ton très… helvétique et faussement mesuré, à vouloir nous persuader, par des sophismes perfides et grotesques (tel que celui de « la grande vague » qui « s’en prend à la toute petite » développé dans sa Lettre aux amis et bienfaiteurs n°76 [2]), que son vénéré « pape Benoît » travaille à restaurer la Tradition et serait à l’origine d’un « commencement de renouveau » (sic !). « Ce nouveau mouvement de réforme ou de restauration est bien réel » insiste-t-il !


Crédit photo: www.lnc.nc

Ravi de sa forfaiture !

Il y a quelques jours à peine, le 27 décembre dernier, dans le cadre d’un entretien accordé au journal Les Nouvelles calédoniennes, le Supérieur général de la FSSPX affichait explicitement son obstination à vouloir être reconnu et intégré officiellement à cette secte conciliaire et se disait « très optimiste » quant à la réalisation de cet objectif :

« On a toujours soutenu qu’on ne veut pas faire bande à part. On maintient qu’on est catholiques et qu’on le reste. Nous souhaitons que Rome nous reconnaisse comme de vrais évêques. D’ailleurs, on n’ose plus le mot schismatique à notre encontre. Alors si on n’est pas schismatiques, ni hérétiques, c’est qu’on est sacrément catholiques. D’ailleurs le pape dit qu’il y a seulement un problème d’ordre canonique. Il suffit d’un acte de Rome pour dire que c’est fini et nous rentrons dans l’Eglise. Ça viendra. Je suis très optimiste ».

Plus loin, Mgr Fellay renchérissait en déclarant :

« Le pape revient aux idées traditionnelles. Il voit très bien qu’il y a une déviation et qu’il faut la corriger. On est peut-être beaucoup plus proche du pape qu’il n’y paraît » !

http://www.lnc.nc/pays/186-interview/231117-l-nous-ne-sommes-pas-des-martiens-r.html

Mais de qui se moque Mgr Fellay ? Jusqu’à quand les prêtres et les fidèles supporteront-ils d’être pris pour des demeurés ? Jusqu’à quand resteront-ils aveugles devant la félonie et le discrédit d’un tel personnage ?

Quatre jours après ces déclarations serviles qui préfigurent l’aboutissement prochain du long processus de manipulation et de trahison opéré depuis des années au sein de la FSSPX par Mgr Fellay et les clercs infiltrés à la solde du Vatican, l’antipape Benoît XVI annonça donc au monde entier, lors de l’Angélus du 1er janvier dernier, sa volonté de renouveler la cérémonie interreligieuse d’Assise.

http://www.zenit.org/article-26552?1=french  

Après avoir, pendant très longtemps et plus ou moins sérieusement, reproché aux chefs de la Rome conciliaire de ne pas faire l’objet de leur part de la même attention œcuménique que celle développée à l’égard des autres religions et confessions chrétiennes depuis Vatican II, la FSSPX a été prise au mot. Depuis un peu plus d’un an, le Vatican a entamé officiellement des « discussions doctrinales » avec elle à l’exemple de celles menées avec les orthodoxes ou les luthériens. Le but étant de parvenir selon les mots mêmes de Ratzinger-Benoît XVI « à la pleine communion » des clercs de la FSSPX qui « n’exercent pas de ministères légitimes dans l’Eglise » (cf.. Lettre aux évêques du 10 mars 2009).  

A ce titre et en attendant sa « régularisation canonique », la FSSPX recevra-t-elle une invitation à participer à la future rencontre interreligieuse à Assise au mois d’octobre prochain ?

Au rythme où vont les choses, nous pouvons nous attendre à tout…

Mgr Fellay aura peut-être le droit, en tant que représentant et promoteur du « rite extraordinaire » à sa chapelle dans le prochain panthéon d’Assise !

   Le 21 octobre 2007, à Naples, l’apostat Benoît XVI avait déjà participé à une réunion interreligieuse organisée par la communauté ultra-moderniste Sant’Egidio   Le 21 octobre 2007, à Naples, l’apostat Benoît XVI avait déjà participé à une réunion interreligieuse organisée par la communauté ultra-moderniste Sant’Egidio

Le 21 octobre 2007, à Naples, l’apostat Benoît XVI avait déjà participé à une réunion interreligieuse organisée par la communauté ultra-moderniste Sant’Egidio

Mais sans aller jusque-là, gageons qu’après avoir, dans un premier temps, simplement « déploré » ce projet (qu’ils ne condamneront pas solennellement en désignant nommément l’« antichrist » Benoît XVI comme un apostat responsable de la perte d’innombrables âmes, pour en tirer ensuite les conclusions qui s’imposent et mettre fin à leurs illusoires « discussions »), Mgr Fellay et ses fidèles lieutenants développeront très vite, comme à leur habitude, une série d’arguties pour tenter de préserver et dédouaner Ratzinger en le présentant comme une « victime de sa formation » et de son « entourage progressiste » qu’ils accuseront, encore une fois, de lui avoir « soufflé » ou même « imposé » cette « initiative regrettable » !

Ils répèteront que leur « pape », « seul au milieu des loups », entretient malgré tout, au plus profond de son cœur (non, non, ne rigolez pas !), le désir d’un « retour à la Tradition » que seuls la FSSPX et Mgr Fellay, prophète des temps modernes qui parvient à obtenir du Ciel des miracles par ses « bouquets spirituels », pourront lui permettre de réaliser.

Ils justifieront alors ainsi la nécessité, non seulement de poursuivre, plus que jamais, leurs « échanges doctrinaux », mais surtout, d’accepter désormais un statut canonique au sein de l’« Eglise » du « bon pape Benoît », statut qui, selon eux, permettra à la FSSPX de rayonner d’autant plus efficacement pour mieux convertir, de l’intérieur, la hiérarchie conciliaire !

Tenu par de multiples compromissions, notamment financières et morales (coordonnées et orchestrées par le clan des clercs infiltrés), qui remontent progressivement à la surface comme nous vous en ferons part prochainement (lire aussi nos trois importants dossiers sur « La face occulte de la FSSPX » [3] diffusés en juin-juillet 2010), Mgr Fellay, au fil de ses contacts romains établis dans le secret et organisés par ces mêmes infiltrés (notamment l’abbé Schmidberger, ancien élève et ami de Ratzinger), s’est laissé séduire par ceux-là mêmes dont il devait se tenir éloigné, cherchant auprès d’eux reconnaissance et protection !

Totalement envoûté par ses nouveaux « amis » du Vatican qui ont su flatter son ego ainsi que par la mission dont il se croit investi à leur égard, Mgr Fellay ne peut plus désormais faire marche arrière, condamnant ainsi l’œuvre de Mgr Lefebvre à devenir un vulgaire satellite de cette Contre-Eglise que constitue l’église conciliaire.

In Christo Rege

Résistance catholique



([1]) http://www.zenit.org/article-26556?l=french

([2]) http://www.laportelatine.org/communication/bienfait/76/76.php

([3]) http://resistance-catholique.org/documents/2010/RC_2010-06-25_A_Dossier_LA-FACE-OCCULTE-DE-LA-FSSPX_Intro.pdf

http://resistance-catholique.org/documents/2010/RC_2010-06-25_B_Dossier_LA-FACE-OCCULTE-DE-LA-FSSPX_la-Double-Vie-de-LAbbe-LORANS.pdf

http://resistance-catholique.org/documents/2010/RC_2010-06-25_C_Dossier_LA-FACE-OCCULTE-DE-LA-FSSPX_Le-franc-macon-Jean-Luc-Maxence.pdf

http://resistance-catholique.org/documents/2010/RC_2010-07-26_D_Dossier_LA-FACE-OCCULTE-DE-LA-FSSPX_DE-KERGORLAY.pdf