Analyses du mois d' Octobre 2011

COMMUNIQUÉ :


ASSISE : la FSSPX accréditée par la Salle de Presse du Vatican !

— 27 octobre 2011 —

À diffuser largement autour de vous !

 

DERNIÈRE MINUTE (13h30) :

Alors qu'aujourd'hui se déroule à Assise, le rassemblement de l'antichrist Benoît XVI, une réunion des Communautés Amies de la FSSPX a lieu – sur convocation de Mgr Fellay – en ce moment même à Saint Nicolas du Chardonnet à Paris, pour étudier les propositions de celui qui « appelle les représentants des fausses religions, en tant que tels, à participer à une journée de prière personnelle », selon la perle de l’abbé de Cacqueray dénoncée dans notre précédent message.

 

In Christo Rege.

Résistance catholique

 

  1. Lire le message
  2. Télécharger le message en PDF PDF

 

ASSISE : LE SCANDALE DE LA FSSPX !

— 26 octobre 2011 —

 

Un nouvel outrage de l’abbé de Cacqueray
et de la FSSPX envers
Notre Seigneur Jésus-Christ
et Son Église.

 

Prétendant vouloir réparer le prochain scandale d’Assise organisé par
l’antichrist Benoît XVI, l’abbé de Cacqueray, qui n’est plus à une aberration près, impose aux prêtres 1000 messes «  UNA CUM » Benoît XVI !

Peu de temps auparavant, le 12 septembre, il diffusa un article particulièrement effarant par son impiété et ses injures à l’égard de l’enseignement de l’Église.

 

Abbé de CacquerayRefusant obstinément d’admettre que l’église Conciliaire ne peut absolument pas être l’Église fondée par Notre Seigneur tout comme Benoît XVI ne peut pas être le chef de l’Église catholique, l’abbé de Cacqueray ainsi que les supérieurs de la FSSPX continuent de nier perfidement le Magistère de l’Église pour pouvoir développer leurs positions impies selon lesquelles un pape peut perdre la foi, offenser le Bon Dieu, humilier l’Église et soutenir des actes blasphématoires !! Pas moins ! De facto, ils flétrissent odieusement l’autorité pontificale et s’opposent injurieusement à la promesse que Notre Seigneur a faite à Saint Pierre et à ses légitimes successeurs de ne point défaillir dans la foi.

Le 4 octobre dernier, l’abbé de Cacqueray a donc appelé les prêtres de la FSSPX à dire 1000 messes « en réparation de la convocation de la célébration de la scandaleuse réunion interreligieuse d’Assise qui aura lieu le 27 octobre prochain et pour obtenir de Dieu que cette réunion n’ait pas lieu ».

Le District de France de la FSSPX a même organisé un Chemin de Croix spécial pour l’occasion, à dire le jour du rassemblement d’Assise.

L’abbé de Cacqueray a demandé en outre que « chaque prieuré du district de France » célèbre « une messe publique de réparation », que « chaque prêtre » célèbre « également une messe de réparation » et a invité « instamment tous les catholiques à entrer dans cet esprit d’expiation, de pénitence et de réparation de ces terribles péchés publics ».

Afin de réparer les blasphèmes perpétrés par celui qu’il continue à désigner comme le « Vicaire du Christ » pour qui il demande aux prêtres et aux fidèles de prier le Bon Dieu et la Très Saint Vierge Marie de lui « redonner la foi » (sic !), l’abbé de Cacqueray exige donc, tambour battant, que soient célébrées 1000 messes « una cum » ce même Benoît XVI qu’il dit, au moment du canon de la Messe, être « notre Pape » (sic !) « fidèle à la foi catholique » !!

 

In Christo Rege.

Résistance catholique

 

  1. Lire le message
  2. Télécharger le message en PDF PDF

  3. Annexe 1 : Abbé Anthony Cekada, Le Grain d'Encens : Les Sédévacantistes et les Messes Una Cum - Télécharger en PDF PDF

  4. Annexe 2 : Abbé Anthony Cekada, Puis-je assister à une Messe où Benoît XVI est cité au Canon ? - Télécharger en PDF PDF

 

Aimons la polémique !

— 18 octobre 2011 —

 

En raison de la confusion actuelle et du fait de l’absence de l’Autorité dans l’Église, les divergences parmi les catholiques « traditionalistes » sont nombreuses. Cet état de fait est aussi la conséquence du refus de beaucoup de se conformer humblement et strictement à l’enseignement constant et infaillible de l’Église, seul capable de nous donner les indications sûres à suivre pour pouvoir résister.

Refusant d’admettre simplement les faits tels qu’ils sont et d’agir en conséquence, beaucoup de clercs ont préféré, derrière une apparence de doctes théologiens, développer et soutenir des thèses particulièrement hétérodoxes : nous faisons allusion ici essentiellement à la thèse de la faillibilité de l’Église et du Pape pour ce qui concerne la FSSPX et à la thèse dite de Cassiciacum défendue par plusieurs prêtres non una cum selon lesquels les « pontifes » conciliaires seraient des « papes materialiter mais non formaliter » (sic !).

Au milieu de ces théories fumeuses et impies, le laïc catholique, lui, tente d’y voir clair afin de rester fidèle. Il se rappelle, en effet, où la confiance aveugle envers les clercs a mené les fidèles au moment de Vatican II. Malheureusement, la plupart des fidèles semblent l’avoir aujourd’hui oublié…

Alors, comment parvenir à discerner le vrai du faux ? Peut-on se contenter de l’à peu près en disant : « le principal c’est d’avoir des sacrements valides » ou « l’important c’est d’avoir une messe ‘ non una cum’ » ? Est-ce cela avoir la foi ? Est-ce cela le combat de la foi auquel nous sommes tous tenus ? Mais comment alors parvenir à mener le bon combat en nous préservant le plus possible de toutes compromissions ?

Nous ne le redirons jamais assez : pour se protéger de toute erreur et demeurer ferme dans la foi, la ligne de partage est plus que jamais aujourd’hui : l’anti-libéralisme contre le libéralisme. Et le fait d’être « traditionaliste » (non una cum ou pas) ne nous protège en rien du libéralisme !

Alors, soyons des anti-libéraux intransigeants !

C’est l’amour de la polémique qui nous permet de distinguer un libéral d’un anti-libéral. C’est cet amour de la polémique que nous voulons vous faire partager en vous invitant à lire les extraits de notes écrites en 1970 par le R.P. Michel de la Congrégation du Sacré-Cœur ainsi qu’un texte du R.P. G. Vinson que nous venons de retrouver.

 

 

In Christo Rege.

Résistance catholique

 

  1. Lire le message
  2. Télécharger le message en PDF PDF

  3. Annexe 1 : RP Michel, Respecter le fond, ou respecter la forme ?
  4. - Télécharger en PDF PDF

  5. Annexe 2 : RP Vinson, La Polémique
  6. - Télécharger en PDF PDF

 

LE CARACTÈRE FALLACIEUX D’UN SERMON
DIGNE DU MODERNISME

— 15 octobre 2011 —

 

Une semaine après la réunion des supérieurs de la FSSPX à Albano autour de Mgr Fellay, nous diffusons un texte de Monsieur l’Abbé Basilio Méramo paru sur le site RadioCristiandad ainsi que sur le CatholicaPedia.blog.

  
Les supérieurs de la FSSPX réunis à Albano pour « étudier » (?!)
les propositions d’un apostat !


Ce texte nous fournit une excellente analyse du sermon prononcé par Mgr de Galarreta à Ecône le 29 juin dernier lors des ordinations sacerdotales. L’Abbé Méramo y expose les sophismes ainsi que le caractère moderniste des positions de la FSSPX et nous permet ainsi de mieux comprendre l’inéluctable intégration prochaine de l’œuvre de Mgr Lefebvre dans cette fausse « Eglise » dirigée par l’antipape Benoît XVI.

 

In Christo Rege.

Résistance catholique

 

  1. Lire le message
  2. Télécharger le message en PDF PDF

 

MONSEIGNEUR,
NOUS NE VOULONS PAS DE CETTE PAIX !

— 7 octobre 2011 —

 

  


Le 14 septembre 2011, Mgr Fellay accompagné des abbés Pfluger et Nély se rendit à Rome auprès du pseudo-cardinal Levada pour continuer le processus de ralliement de la FSSPX à la “Rome apostate” comme la nommait justement Mgr Lefebvre.

Durant les trois jours qui précédèrent cette funeste visite, soit du 11 au 13 septembre 2011, eut lieu un rassemblement interreligieux gigantesque à Munich, organisé par la communauté Sant'Egidio. Depuis 25 ans, c’est-à-dire depuis la réunion d’Assise organisée en octobre 1986 par le “bienheureux” (sic!) Jean-Paul II, la communauté Sant'Egidio organise annuellement une rencontre interreligieuse pour “continuer l’esprit d’Assise”.

La journée du 11 septembre commença par une “célébration eucharistique” à la cathédrale de Munich durant laquelle étaient présents les représentants de toutes les religions chrétiennes possibles, du faux évêque anglican au patriarche orthodoxe.

S’en suivit une cérémonie en mémoire des victimes du 11 septembre 2001 puis de la cérémonie d’ouverture durant laquelle s’exprimèrent le “cardinal” Reinhard Marx, “Archevêque” de Munich, Horst Seehofer, Ministre-Président de Bavière, Christian Wulff, Président de la République Fédérale d’Allemagne, Andrea Riccardi, Fondateur de la Communauté de Sant'Egidio, Alpha Condé, Président de la République de Guinée, Shear-Yashuv Cohen, Grand Rabbin de Haïfa (Israël) ..., bref que du beau monde !

Il n’est pas inutile de répéter (à l’heure où l’on entend des fariboles sur le prétendu “traditionalisme” de Benoît XVI) que Benoît XVI soutient et promeut ce genre de réunions abominables à l’encontre de toutes les condamnations fulminées contre ces “congrès de religions” notamment par le pape Pie XI dans son encyclique Mortalium animos ou encore par Léon XIII dans sa lettre à Mgr Satolli.

Après avoir rappelé, dans cet article, que les paroles et les actions de Benoît XVI sont contraires à la vraie foi et en ces temps où la FSSPX se compromet de plus en plus avec Benoît XVI et sa fausse église Conciliaire, il est temps de pousser ce cri :

MONSEIGNEUR, NOUS NE VOULONS PAS DE CETTE PAIX !

 

Monseigneur nous ne voulons pas de cette paix !

 

Ce cri reprend le titre d’une lettre adressée en 1979 par le Père Guérard des Lauriers à Mgr Lefebvre.

 

In Christo Rege.

Résistance catholique

 

  1. Lire le message
  2. Télécharger le message en PDF PDF

  3. Lire en annexe le sermon du RP Ventura "la paix de l’intelligence"
  4. Télécharger l'annexe le sermon du RP Ventura "la paix de l’intelligence" en PDF PDF

 

 

Lire la suite des messages…