Analyses du mois de Janvier 2010

L’abbé de la Rocque, hilare, brandissant fièrement une bouteille de champagne dans son prieuré à Nantes

La FSSPX persiste dans ses impiétés et manœuvres perfides

— 18 janvier 2010 —

Plus les intentions et manœuvres rallieuses de la FSSPX se confirment et apparaissent au grand jour, plus la FSSPX développe en parallèle de nombreux artifices destinés à faire diversion.

C’est ainsi que, ces derniers mois, tout en diffusant régulièrement des communiqués, allusions ou articles particulièrement complaisants envers Benoît XVI pour favoriser insidieusement le ralliement, le site officiel de propagande du District de France, La Porte Latine, ainsi que les diverses publications de la FSSPX organisent en continu un très subtil et pervers matraquage médiatique multiforme pour mieux conditionner l’opinion en lui donnant l’illusion que la FSSPX n’a « rien lâché et continue le bon combat ».

Toute réelle critique envers Ratzinger est aujourd’hui interdite. Il ne doit plus être présenté comme un « ennemi » mais plutôt comme un homme « favorable à la Tradition » qui resterait seulement, nous dit-on, « prisonnier de sa mauvaise formation et de son entourage » (?!).

C’est ainsi qu’insidieusement, par cette subtilité perverse et mensongère, Ratzinger est passé du statut d’« antichrist » et d’« ennemi de l’Église » condamné comme tel par Mgr Lefebvre à celui de « conservateur » de « bonne volonté » devenu l’ami de la « Tradition » et de Mgr Fellay !

L’abbé Petrucci (FSSPX) discutant avec l’abbé Joseph Kramer (FSSP) au 2e congrès sur le Motu proprio organisé à RomeDans cette course folle au ralliement, ces tromperies instillées régulièrement depuis ces dernières années permettent aujourd’hui à la FSSPX, pour masquer son ralliement, de faire croire à la légitimité de ses « discussions doctrinales » engagées avec la Rome apostate sous le fallacieux et impie prétexte de faire retrouver la foi à celui qu’elle considère pourtant comme le « Pape » (c'est-à-dire, par définition, celui qui est la règle même de la foi dans l’Église !!) et ainsi « aider l’Église à retrouver sa Tradition » (?!). Comme si l’Église de Notre Seigneur Jésus-Christ pouvait se séparer un seul instant de sa Tradition !

Le très subversif et indéboulonnable locataire de Suresnes : l’abbé Loïc Cocault-DuvergerL’œil de Moscou-Suresnes veille donc et dissuade les abbés qui seraient tentés d’émettre le plus petit doute sur les manœuvres de ralliement de Mgr Fellay ou sur l’imposture sacrilège de ses « croisades du rosaire » destinées à persuader les fidèles qu’ils ont obtenu par leurs prières ce qui a été, depuis longtemps, conclu en coulisse entre Rome et Menzingen pour faciliter et justifier le ralliement de la FSSPX.

  

  1. Lire le message…
  2. Télécharger le message en PDF PDF

 

 

 

Lire la suite des messages…